Body-painting à la Genèse : partie 4. Le déroulement du 9 au 15 août

– Série d’articles sur notre épopée artistique au domaine naturiste de la Genèse, du 6 au 15 août  2016 dans le Gard, séjour exclusivement destiné au body-painting et à la photographie propre au projet Symbiose… –

Naturalodge-Genese

. 9 au 11 août. Le rythme de croisière est pris ! Le succès est inattendu et nous avons de moins en moins de temps pour nous. On ne s’en plaint pas, au contraire. Au cours des échanges, bien des questions reviennent sans cesse… « est-ce une passion ou un métier ? » / « de quoi sont faits les feutres ? » / « on peut choisir son dessin ? » / « ça tient combien de temps ? », etc. Je peins du mieux que je peux, tout en me contorsionnant : nous n’avons pas de table dont la hauteur puisse s’ajuster, et je suis souvent obligé de peindre debout et courbé… ouch ! Mais aussi et surtout, je me plie un peu dans tous les sens afin de peindre sans avoir à trop être en contact corporel avec le modèle. Je tiens à ce que rien ne puisse être sujet à interprétation erronée.

Emmanuel, de son côté, part vadrouiller avec tout nouveau modèle peint dès que j’en termine le motif. Arbres, terre, lit de galet, roche, rochers, rivière, tapis d’herbe… tous les attributs de la nature sont utilisés pour les poses. Il découvre à chaque heure un peu plus l’endroit.

Je m’aperçois que certains vacanciers souhaitent juste une petite peinture « fun », sans y passer trop de temps (un « vrai » body-painting peut me prendre jusqu’à une bonne heure par personne, et parfois davantage). J’alterne donc entre les longues peintures artistiques, et des motifs plus courts histoire de faire plaisir aux vacanciers.

Parmi les modèles « pressés » tout comme les modèles plus investis, de nombreux mineurs. La règle est alors très claire : il faut venir avec un des parents, et s’il y a des photos le parent en question doit accompagner son enfant du début à la fin de la séance. Cela évite toute interprétation erronée des autres vacanciers. Du reste, nous faisons tout pour que notre activité soit la plus ouverte et « voyante » possible. Nous sommes en plein air, en un lieu où tout le monde nous voit. Chacun peut venir poser des questions, regarder l’album de photos d’Emmanuel, observer mon travail, prendre rendez-vous… On n’exerce presque plus que sur rendez-vous, car c’est trop difficilement gérable autrement. Cela me force à regarder régulièrement l’heure pour achever ma peinture dans les temps, fait inhabituel pour moi ! Visiblement je m’en sors.

. 12 août. Ouch ! Une journée particulière. Un couple qui arrive fort en retard, agrémenté de deux RDV qui devaient venir… et qui inexplicablement ne viennent pas. Alors que j’ai dû refuser du monde ! Il y a donc des temps morts alors qu’il n’y aurait pas dû y en avoir. Quel dommage. On se rattrape avec d’autres modèles « saisis au vol », et en soignant particulièrement celles et ceux qui honorent leur rendez-vous (dans l’ensemble, la grande majorité fort heureusement).

Le Mistral nous gratifie de 2 jours de souffle assez violent. Plusieurs fois, une grosse bourrasque balance tous mes poscas par terre, mes feuilles, les tapis de sol, et va jusqu’à déplacer les chaises !

On se console… les journées restent réussies, et il y a de nombreux côtés positifs. Notamment, la tirelire fonctionne plutôt bien !

. 13 et 14 août. On termine en beauté. Les 2 dernières jours se déroulent fort bien. Avec le W.E. du 15 août, une vague de vacanciers part tandis qu’une autre arrive. De fait, plusieurs personnes souhaitent prendre rendez-vous mais… malheureusement, nous partons demain ! Sans doute aurions-nous pu faire au moins une autre bonne semaine complète. Toutes les bonnes choses ont une fin. Je propose aux déçus de nous suivre sur le blog et de s’abonner à la Newsletter afin d’être tenus au courant des prochains séjours et de garder contact.

Je termine mes derniers coups de feutre vers 20 H ou 21 H ! La journée a aussi été très fournie pour Emmanuel. Je fais de derniers motifs afin de frustrer le moins de personnes possibles. On me demande même si je pourrais encore en faire un peu demain matin, mais entre le pliage de la tente et le rangement des bagages, ça risque d’être difficile.

. 15 août. C’est le départ ! On dit au revoir à tout le monde, ça s’allonge un peu, au point de devoir nous interrompre au milieu d’une conversation avec nos copains du quartier « Sauvage » pour mettre les bouts. François Teulié nous dit que nous sommes les bienvenus l’année prochaine. Merci encore à lui ! Plusieurs vacanciers nous avaient d’ailleurs posés la question. Nous-même nous la posons. Serons-nous présents l’année prochaine ? C’est bien possible… ce serait chouette. L’avenir nous le dira.

Á SUIVRE…

Camping6_0

Symbiose en résumé / Soutenir le projet, participer, nous aider

2 réflexions sur “Body-painting à la Genèse : partie 4. Le déroulement du 9 au 15 août

  1. Vraiment chouette que ce premier séjour Symbiose soit un succès 🙂
    On se disait justement : pourquoi pas la Genèse l’année prochaine ?
    Hâte de voir les clichés sélectionnés pour illustrer le séjour !
    Bravo à l’équipe et aux personnes ayant contribué, mais surtout à toi qui est à l’initiative 🙂

    J'aime

    1. Merci à vous deux ! Toujours aussi fidèles au projet à ce que je vois 🙂 Les photos arrivent sous peu…
      J’organise bientôt de prochains séjours au C.S. Essonne, peut-être l’occasion de vous faire une peinture familiale ?
      Bises et à bientôt

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s