Coup de gueule 2 – Cap d’Agde : des enfants sur la baie des cochons (!!)

Suite de ma petite série d’articles sur ma découverte du cap d’Agde lors d’un séjour body-painting…

Venons-en à la fameuse « baie des cochons », LA plage par excellence pour s’astiquer ou s’accoupler en public. À la sortie plage du camping René Oltra, on trouve un restau-bar de plein air déjà un peu orienté olé-olé. Allez sur la gauche, une dizaine de mètres et c’est la baie des cochons, où l’exhibitionnisme et les poses obscènes commencent immédiatement. Concernant la baise, sans tout distinguer on devine aisément ce qu’il se passe vers les dunes, où les couples s’activent non pas derrière mais en bas des dunes, à la vue de tous (c’est le principe). Le gros de la vue est à moitié camouflée par les hommes entourant les scènes pour mater. À moitié seulement, et cela se déroule dès le matin. Autrement dit, on peut passer à n’importe quelle heure et tomber là-dessus. Je n’ai pas vérifié, mais je parie même qu’effectivement le sexe s’y pratique quasiment H 24.

Allez à droite, parcourez dix mètres et c’est la plage naturiste « clean ». On peut voir des familles dès le début de la plage, donc des enfants séparés de quelques dizaines de mètres, grand maximum, de la plage hot.

Mais il y a plus.

Pour aller de la zone marchande et libertine du cap d’Agde à la zone textile (où se trouvent campings, golf et autres activités classiques), les familles longent les plages. De fait, toute la journée des enfants passent avec leurs parents le long de la baie des cochons pour rejoindre leur camping. Bien sûr, ils ne passent pas au milieu de la plage. Bien sûr ils ne passent qu’au bord, les pieds dans l’eau. Il n’empêche qu’il est impossible de longer la côte sans voir des obscénités de très près (poses obscènes, érections…), et des scènes pornographiques un peu plus voilées (mais pas totalement) un peu plus loin.

Je note également que pour travailler et avoir travaillé auprès d’enfants et d’ados, il m’est arrivé de voir des garçons et filles de 13 ou 14 ans en paraissant 18, voire 20. Si ces derniers voulaient aller mater à la baie des cochons, s’installer, s’approcher de couples en action, qui les en empêcherait dans une zone publique ou, par défaut, aucun filtre d’identité n’a lieu ?

Là-dessus, on me fera peut-être 2 remarques…

– « Si tu as vu tout ça c’est que tu y es allé ». Oui mais dire cela, c’est une belle lapalissade. Oui évidemment je me suis baladé dans différents coins, le matin, également le soir. Là n’est pas du tout la question car mon discours n’est pas anti-libertin. Je n’ai rien contre le libertinage, du reste je pourrais moi-même être libertin ou ne pas l’être sans que cela ne change quoi que ce soit. Donc oui bien sûr, je suis venu au cap d’Agde dans l’idée, même très secondaire, d’explorer un peu les lieux.

– « C’est aux parents d’être responsables ». Certes, mais s’il existe des lois, c’est pour protéger l’individu de ses propres comportements. S’il y a par exemple des lois interdisant de battre son enfant, c’est bien parce qu’on ne souhaite pas laisser tout pouvoir au parent, en se disant que c’est uniquement à lui d’être censé. Sans cela il n’y aurait besoin ni de police, ni de cour de justice. Il est donc évident que la responsabilité parentale ne suffit pas.

Eh oui, tout est en fait question de règles, de loi et de règlements ! D’éthique personnelle aussi, mais ce n’est qu’un élément parmi d’autres.

2 réflexions sur “Coup de gueule 2 – Cap d’Agde : des enfants sur la baie des cochons (!!)

  1. Bonjour,
    Je me permet de vous écrire suite à la lecture de vos articles sur les comportements du Cap d’Agde.
    Oui vous avez parfaitement raison il y a des choses que les enfants n’ont pas à voir, cela dit (à l’heure où on voit tout et bien pire sur internet) je me demande ce qui vaut le mieux: laisser l’enfant seul découvrir seul la sexualité sur internet (avec tous les abus et danger que cela comporte) ou le faire avec la possibilité d’en discuter avec ses parents (pour qu’ils les aides à trier le « bon grain de l’ivraie »).
    Dites vous bien qu’aujourd’hui il est parfaitement impossible de protéger ses enfant de ce genre de spectacle aussi je me dis qu’il vaut mieux qu’ils le fassent avec la possibilité d’en discuter avec ses parents…
    C’est un peu comme le débat sur le préservatif: les parents doivent ils donner des préservatifs à leurs enfants? Soit ils ne leur en donne pas et risque que leurs enfants aient des rapports non protégé (généralement trop timide pour aller en acheter eux même), soit ils leur en donnent par sécurité (mais alors se pose la question: à partir de quel age?!).
    La moralité n’est qu’une question de point de vu, par exemple dans les îles Marquises, il est de bonne aloi et même recommandé de regarder ses parents faire l’amour (et ce n’est qu’un exemple: http://www.pausecafein.fr/sexe/pratiques-sexuelles-ancestrales-etranges.html … Pensez vous que votre façon de voir est meilleur que celle de ces gens? pensez vous que les enfants de ces populations sont tous en souffrance ou seront tous des pervers ou directement bon pour l’asile?!).
    Bref, vous aurez sans doute compris mon point de vu en la matière: il ne faut bien sûr pas « forcer les choses » mais essayer de les cacher ne fera qu’attiser la curiosité des enfants (et ils satisferont leur curiosité dans le dos des parents et donc aucune chance d’en discuter avec eux)! Donc (à mes yeux) avant de prendre une position aussi « catégorique » et « radicale » il faut essayer de relativiser les choses…
    Cordialement,

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai connu le Camping Oltra étant ado (on va dire autour des années 70), et j’ai souvenir de l’odeur des dunes au lever du soleil, que je grimpais voir seule en attendant que mes parents sortent de leur caravane, des quelques lève-tôt qui couraient au bord de l’eau ou qui faisaient des katas sur la plage quasi-déserte … merveilleux souvenirs de nature brute, de beauté, de paix … la plage naturiste faisait 1km de long, et je m’y sentais totalement en sécurité : physique, psychologique, humaine … dans un climat de bienveillance, de tolérance, de rapports humains sains entre tous ces vacanciers de tous pays, de toutes apparences physiques … je souhaite profondément à tous les enfants du monde ces belles et nourrissantes relations du naturisme collectif …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s