Notre éthique

Les règles d’or – La charte de Symbiose

– Qualité plutôt que quantité

L’orchestration de chaque photo, du choix du dessin en passant par sa réalisation jusqu’aux poses et aux prises finales, joue davantage sur la qualité que la quantité. Il est important de prendre le temps de faire de belles choses, d’être fier du résultat, quitte à ne réaliser pas plus d’un ou deux body-paintings par jour, plutôt que viser la « performance ». Mieux vaut avoir cinq ou dix photos à couper le souffle qu’une centaine se distinguant peu les unes des autres.


– Simplicité plutôt que simplisme


La photo de nu existe depuis qu’existe la photographie, et a été envahie par le simplisme. Faire poser une belle personne et cliquer sur le bouton est devenu bien banal, exercice d’autant apprécié qu’il faut vraiment s’appliquer pour rater une telle photo. Le rejet de ce type de facilités est partie intégrante de « Symbiose ». Le concept s’inscrit dans une recherche de naturel et de simplicité, ce qui demande un travail talentueux et minutieux, sans être nécessairement complexe. Quoi qu’il soit parfois… compliqué d’être simple !

– Simplicité oui, sobriété aussi


Il n’y a pas prétention à créer des mises en scène compliquées ou installations fastidieuses. Les décors les plus naturels et les poses les plus simples sont les meilleures. Particulièrement celles qui symbolisent la vie, le mouvement, la méditation, le partage. Un visage émergeant de l’eau, une main posée sur un galet, un homme ou une femme assis(e) au sommet d’une roche méditant devant le paysage, la complicité d’une mère et de son enfant, la plénitude de se promener dans la nature, un corps sautant sur le sable ou plongeant sous l’eau… Bref, tout ce qui peut exalter cette ode à la vie que « Symbiose » a pour objectif de réaliser.

foret2grand

– Mélange de rêve et de réalisme


En un sens, le dessin de l’artiste et la pose du modèle combinés à l’œil du photographe métamorphosent bien sûr la réalité. C’est la base de tout travail artistique, car la seule photographie vraiment réaliste serait au fond celle du Photomaton. Cependant, c’est une autre réalité qui est dévoilée par le biais de l’art : celle de la beauté du corps, quel qu’il soit. La grâce d’un mouvement, la profondeur d’un regard, la majesté d’un geste. Par ailleurs, aucune retouche informatique n’est effectuée qui pourrait modifier l’apparence du modèle. Aucun corps n’est « photoshopé ».

SONY DSC

Concernant les sessions se déroulant en des espaces naturistes, deux règles d’or supplémentaires sont à noter :


– Harmonie plutôt que promotion


Le projet Symbiose ne cherche pas à faire la promotion ouverte du naturisme. Pas de prosélytisme ni de « propagande », car l’art ne peut s’y associer. Il représente cependant toute l’harmonie que peuvent avoir des corps en liberté liés à la nature environnante. En ce sens, il fait malgré lui une forme de « promotion » du mouvement naturiste en général mais de façon indirecte et détournée, sans que cela fasse partie des objectifs. Bien entendu, indiquer le nom du centre partenaire sur chaque publication est une façon d’en remercier les responsables.

region-vivre-nu-dans-la-nature-un-art-que-l-on-cultive-depui_438785_510x255
– Respect du lieu et des vacanciers

Tout un travail est effectué en amont et sur place afin d’expliquer et faire comprendre la démarche à l’ensemble des personnes présentes. Par ailleurs, chaque séance est réalisée de façon à ne déranger le séjour de personne, tout en éveillant les vacanciers présents à l’art, via par exemple l’organisation d’ateliers libres dans lesquels chacun pourrait apprendre les rudiments du body-painting.


Les modèles…

Extirpons-nous du culte de la perfection ! Nous souhaitons des modèles amateurs, non professionnels. L’un des objectifs est de faire participer tout type de personnes, quel que soit l’âge, la taille, le poids, la couleur de peau. De zéro à cent ans, de sexe masculin comme féminin, toute apparence, toute corpulence est acceptée. Seul compte la volonté de participer à une œuvre artistique demandant de la patience.

hp12763_1

Nous voulons des gens fins, maigres, forts, obèses, petits, des physiques classiques, atypiques, des jeunes, des personnes âgées, des teints brunâtres, pâles, mats, des peaux fripées, lisses, rugueuses, douces. Aucun critère de beauté n’est exigé car pour qui sait regarder, la beauté est présente en tout un chacun.

Qui que vous soyez, vous êtes le bienvenu pour participer au projet Symbiose.

L’anonymat est possible : certains modèles sont photographiés sans visage apparent et leur identité n’est pas dévoilée. Par ailleurs, la nudité intégrale n’est pas obligatoire : l’essentiel est qu’aucun tissu n’apparaisse sur la photographie.

Contact : collectif.symbiose@gmail.com

Nota Bene : Pourquoi rechercher des espaces naturistes ? Pour une raison d’atmosphère. Une personne vivant sa nudité de façon quotidienne et naturelle, ne serait-ce que le temps de l’été, n’a pas à se dénuder pour participer : il lui suffit de rester dans sa « tenue de tous les jours », ce qui renforce l’authenticité de la démarche. Un naturiste a l’avantage de ne jamais chercher l’artificiel ou l’apparence, et sait être totalement lui-même tout en étant nu, la nudité n’étant pas à ses yeux un état singulier. Mais n’oubliez pas : Symbiose reste parfaitement ouvert aux lieux « classiques » !

images-tous-ages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s